PUBLICITÉ

Le Premier ministre malien évoqué dans l’enquête sur l’assassinat de deux journalistes français

Ministre de la Défense au moment des faits (2013), l'actuel premier ministre malien, Soumeylou Boubèye Maïga, a rejeté des accusations "grotesques"

Le premier ministre malien Soumeylou Boubèye Maïga serait impliqué dans l’assassinat des deux journalistes français, Ghislaine Dupont et Claude Verlon en 2013 au Mali, selon de nouvelles révélations relayées samedi par des médias français.

Des nouvelles révélations sur l’assassinat des deux journalistes “évoquent pour la première fois un responsable malien, l’actuel Premier ministre Soumeylou Boubèye Maïga”, rapporte Radio France internationale (RFI).

Un témoin a affirmé que le chef du commando ayant enlevé et exécuté les deux journalistes, Baye ag-Bakabo, était en relation avec Soumeylou Boubèye Maïga, à l’époque ministre de la Défense, précise le média français.

Joint par RFI, le Premier ministre malien a rejeté ces accusations qu’il a qualifié de “grotesques”.

Ghislaine Dupont, journaliste et Claude Verlon, réalisateur à RFI ont été assassinés le 2 novembre 2013 à Kidal, dans le nord-est du Mali, alors qu’ils préparaient une émission spéciale sur “la crise dans le nord du Mali et la réconciliation”.

Quatre jours plus tard, des hommes armés se réclamant d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) ont revendiqué l’assassinat des deux journalistes. Deux enquêtes ouvertes au Mali et en France sont toujours en cours pour déterminer les circonstances exactes de cet assassinat.

AA/Kané Illa

leave a reply