PUBLICITÉ

Pour soutenir et vulgariser l’Accord politique de gouvernance : La plateforme ‘’Défendons le Mali‘’ organise son 1er colloque !

Sous la présidence du ministre de la Réforme institutionnelle et des relations avec la société civile, Amadou Thiam, la plateforme ‘’Défendons le Mali‘’ a organisé le jeudi 18 juillet un colloque sur l’Accord politique et le dialogue national inclusif sous le thème ‘’Contribution pour la sortie de crise‘’.

La plateforme patriotique DEFENDONS LE MALI est désormais engagée aux côtés du Premier ministre Dr Boubou CISSÉ pour accompagner ses actions et celles du gouvernement qu´il dirige. La cérémonie a eu lieu ce mercredi 3 juillet 2019, à la Primature du Mali, sous la présidence effective de monsieur Sidi Mohamed Diawara, Conseiller spécial du Premier ministre, en charge des questions politiques, de madame Sidibé Fatoumata Sako, Président de la plateforme DÉFENDONS LE MALI et des Présidents de plusieurs associations et groupements qui composent la plateforme patriotique «Défendons le Mali». Créée pour soutenir, vulgariser et communiquer sur les actions du Président de la République El Hadj Ibrahim Boubacar Kéïta, et celles de son gouvernement en tout lieu et à tout moment, DEFENDONS LE MALI, s´inscrit ainsi dans la continuité de la raison de sa ligne directrice. Dans les jours à venir, DÉFENDONS LE MALI entend mener des actions d´envergure, pour sensibiliser l´opinion sur les grands sujets d´intérêt national et vulgariser les actions et choix stratégiques du gouvernement, sous la direction éclairée du Premier ministre, Ministre de l´Économie et des Finances, Dr Boubou CiSSÉ. Par: Boub´s SiDiBÉ

La classe politique a affiché sa volonté d’aller vers un dialogue politique inclusif et les différentes réformes politiques, institutionnelles et administratives. C’est pourquoi ‘’Défendons le Mali ’’ a décidé de s’engager pleinement auprès du ministère des Réformes Institutionnelles et des Relations avec la Société Civile afin de sensibiliser partout au Mali à travers ses démembrements sur la nécessité de la tenue du Dialogue national inclusif, seul gage de paix et de cohésion sociale.

Il s’agit pour cette plateforme de soutenir et vulgariser l’accord politique de gouvernance et de contribuer au succès du Dialogue inclusif initié par le gouvernement. Cela, à son entendement, passe par une large appropriation populaire impliquant l’organisation de causeries-débats et de séances de formation. La poursuite de la mise en œuvre diligente de l’Accord pour la paix et la réconciliation nationale au Mali issu du processus d’Alger constitue l’une des principales priorités du Président de la République et du Gouvernement, selon la présidente de la plateforme, Sidibé Fatoumata Sako. ‘’Je témoigne de notre détermination, en collaboration avec votre département, M. le ministre chargé des Réformes institutionnelles et des Relations avec la Société civile, à soutenir et vulgariser toutes les réformes telles que voulues par le Président de la République et à trouver ensemble ce format qui ne laissera personne sur le quai, qui rassemblera les segments les plus divers de notre société’’, a-t-elle déclaré.

Le ministre Amadou Thiam s’est réjoui de l’organisation de ce cadre d’échange pour promouvoir le dialogue et instaurer un climat de paix, de cohésion sociale et de consolidation de l’unité nationale, ‘’Mon département accorde une attention particulière aux thèmes insérés à l’agenda du colloque. Nous espérons que les débats viendront enrichir les réflexions désamorcées sur ces sujets majeurs. C’est le principal défi que vous saurez relever au regard de la qualité des intervenants et des parties prenantes’’ dira le ministre Thiam.

La cérémonie d’ouverture a enregistré la présence de plusieurs personnalités, notamment le ministre des Maliens de l’extérieur, Amadou Koïta, le président de la Commission défense nationale, sécurité et protection civile de l’Assemblée nationale, l’honorable Karim Kéïta, l’ancien candidat à l’élection présidentielle, Harouna Sankaré.

Bintou Diarra

Source: lechallenger