PUBLICITÉ

DONKO ANI MAAYA

LE PROJET «DONKO ANI MAAYA»: une initiative à préserver pour l’épanouissement de la jeunesse malienne

Sensibiliser les jeunes à travers les images (fresques et graffitis) ! Telle est la mission que s’est fixée la coopération allemande à travers le projet «Donko ani Maaya».

L’initiative consiste à réaliser des images contenant des messages forts sur les murs des écoles, des terrains de foot et autres endroits fréquentés par les jeunes afin de les contraindre à changer de comportement.

«Tramadol tue ! Non à la prolifération des armes légères et de petits calibres ! Luttons contre…» ! Tels sont, entre autres, les messages forts que l’on pouvait lire (avec des images illustratives à l’appui) sur la façade intérieure du terrain de foot du Groupe scolaire de Magnambougou situé près du carrefour communément appelé «Magnambougou-tournant». Nous nous y sommes rendus le dimanche 21 juillet 2019 pendant que l’équipe artistique était en pleine séance de travail.

Dénommé «Donko ani Maaya», ce projet est une initiative de la GIZ en partenariat avec le gouvernement du Mali représenté par le Conservatoire des arts et métiers «Balla Fasséké» qui assure l’organisation technique. L’objectif étant de sensibiliser la jeunesse, à travers des fresques et graffitis, à délaisser les mauvaises habitudes comme la consommation de l’alcool, du Tramadol ou encore la manipulation des armes légères.

Le projet concerne toutes les communes du district de Bamako. Chaque commune a ainsi fourni une liste de 50 jeunes artistes peintres qui ont travaillé sur différents thèmes dont la paix, la cohésion sociale l’entente, la lutte contre les stupéfiants… Le partenaire technique du projet, le Conservatoire «Balla Fasséké» a accueilli et encadré ces jeunes artistes peintres qui ont concouru à travers des présentations imagées.

Les 10 meilleures créations (maquettes) de chaque commune ont été ensuite sélectionnées pour être réalisées sur des sites qui ont été choisis par la GIZ en collaboration avec la mairie de chaque commune. Ainsi le choix, en commune I, s’est porté sur la devanture du foyer des jeunes de Fadjiguila et celle du terrain municipal. En commune II, le foyer des jeunes Bakaribougou et le terrain de foot des Onze créateurs ont été choisis.

Les choix de la commune III ont porté sur le mur de l’école franco-arabe et celui de l’école de Darsalam (route de Koulouba). En commune IV, le mur de l’entreprise chinoise face à la place CAN et l’annexe du terrain Shaba accueilleront les présentations. Quant à la commune V, elle a opté pour la devanture de la mairie et l’échangeur du Quartier Mali. Et, enfin, le terrain de sport de Magnambougou près du groupe scolaire et la devanture de la mairie vont servir de fresques de sensibilisations des jeunes.

Chaque commune devrait abriter un graffiti et une fresque.

 

Oumar Alpha