PUBLICITÉ

L’ex-Premier-Premier ministre du Mali : Soumeylou Boubèye Maïga enfin totalement déboulonné !

En été 2013, la maison de Soumeylou Boubeye Maïga était simple comme toutes les autres (en tout cas pour raison de campagne au Mandé pour la présidentielle, votre serviteur était entré et sorti sans une autre forme de procès).

On n’y entrait et on en sortait donc sans formalités spéciales.
Puis, il devint ministre de la Défense, la maison a changé. Il devient ensuite un hérisson.
Puis subitement, il remplace le très crédible AIM (Abdoulaye Idrissa Maiga) à la Primature, dans un contexte d’insécurité alarmant.

Là, la maison, au bord du goudron, se transforme en forteresse : gros blocs de béton, barrières en fer (pour créer un sas de sécurité), guérite pour monter la garde, une brigade de militaires et de je ne sais quoi encore.

Cela fait cinq mois que le Hérisson, devenu Tigre, n’est plus Premier ministre.
Est-il redevenu Hérisson ou gibier de potence facile? Dieu sait.
Mais le mercredi 23 dernier, de mastodontes d’engins de génie civil sont venus arracher la carapace de la Tortue (Boubèye n’est jamais pressé, un vrai faux nonchalant).
Les blocs et tout le reste ont été emportés vers une destination qui nous est inconnue.
La maison du simple citoyen est redevenue simple. Rien de plus normal, mais le timing est malicieux : les temps des arrestations tous azimuts !
Les mauvaises langues n’ont elles pas persiflé que “Boubeye a été entendu par le procureur Kassogué ” (l’homme par qui les arrestations arrivent) ?

Le Tigre hérisson a publié ses photos en Europe pour signifier que les mauvaises langues avaient fourchu. Un hérisson-tigre à la peau dure. Épineuse même !

Source: Page facebook d’Amadou Tall