PUBLICITÉ

OPPOSITION DE LA GUINEE : ” Le débat est enfin clos par rapport à la reconnaissance de l’Alliance Patriotique, comme étant la seule opposition parlementaire” affirme l’Honorable Fodé Mohamed Soumah.

5ème Vice-Président de l’Assemblée Nationale , le député de l’opposition a situé sur le statut accordé au Chef de file El Hadj Mamadou Sylla. Abordant le plan quinquennal du Parlement guinéen , celui qui dirige le parti GECI évoque les vaccinations contre le coronavirus en n’oubliant pas d’interpeller un acteur majeur : le Pr Alpha Condé !

1/ Bonjour Honorable, quels sont vos sentiments après la reconnaissance du statut du chef de file ?

Le soulagement et la certitude que les choses iraient mieux chez nous, tant que la loi serait respectée.

Le débat est enfin clos par rapport au nombre de députés, le mimétisme négatif ou comparatif, et la reconnaissance de l’Alliance Patriotique, comme étant la seule opposition parlementaire.

Le Chef de file, l’honorable El Hadj Mamadou Sylla, vient de meubler son cabinet avec un plan d’action semestriel, que nous allons amender et adopter en début d’année 2021. Par ailleurs, il a surfé sur un slogan qui me fait encore sourire : « s’opposer autrement ».

2/ votre message pour le nouvel an après une année 2020 dominée par le covid 19 ?

Tout d’abord mes condoléances aux nombreuses familles éplorées à travers le monde. Mais l’espoir est permis avec le re confinement, et les vaccinations en masse qui ont débuté. Enfin, j’adresse mes vœux de bonne et heureuse année aux sociétaires de la GéCi, au peuple de Guinée et à tous.

3/ Parlez-nous des chantiers majeurs du Parlement où vous êtes Vice-président ?

Le leadership est la qualité 1ère de tout décideur, dirigeant ou politique. Cette 9ème Législature démarre sur les chapeaux de roue, avec un Président bâtisseur qui est au-dessus de la mêlée. En tant que membre du Bureau de l’Assemblée, je puis vous affirmer que toutes les décisions sont partagées. Ceux qui sont dans le déni ou les calculs politiciens, en auront pour leurs frais. Chaque Guinéen saura ce que nous faisons au fil de l’eau, grâce à la digitalisation qui est en phase terminale. Nous comptons être dans nos murs dans moins de 3 ans. Un plan quinquennal sera bientôt adopté. La formation des députés et du personnel parlementaire démarrera en début d’année. L’organigramme a été revu. De nombreuses lois au service des populations ont été votées. Nous avons ouvert une commission d’information qui sera suivie de commissions d’enquêtes, etc. Comme dit la chanson : « laisse parler les gens ».

4/ Maintenant que le Pr Alpha Condé a été installé, quel message avez-vous à son endroit ?

Dans l’absolu, un Président n’est conseillé qu’à sa demande. Mais comme je ne veux être en reste : Primo, qu’il fasse libérer les personnes liées aux problèmes politiques.

Secundo, qu’il se focalise sur tout ce qui n’a pas marché durant ses 2 mandats, à parfaire.

Tertio, qu’il s’appuie sur les compétences, avec une obligation de résultat. Etc.

Voilà à mon sens, un début de gouvernance qui démarre par des symboles et un changement de paradigmes. N’a-t-il pas dit ; « gouverner autrement » ?

5/ votre parti était dans la zone Dubreka pour une rencontre avec la base. Situez-nous sur l’actu de la GECI ?

Nous sommes à la recherche d’un fief, depuis nos déboires à Kaloum, où j’ai vu le jour, et qui abrite le siège du Parti. Donc, nous nous donnons les moyens pour ce faire. C’est bien parti, mais la densification de nos structures se fait à l’échelle nationale et à l’étranger. Il faut se préparer aux échéances futures.

6/ Le mot de la fin

La vaccination de masse qui démarre un peu partout, augure de la victoire sur le Coronavirus. Enfin, je présente mes vœux les plus chaleureux de bonne et heureuse année 2021 à l’humanité entière, durement touchée par cette pandémie qui a dépassé le million de morts. Bravo au monde médical et à la recherche.