PUBLICITÉ

Namibie – Emma Theofilus, 23 ans et devenue plus jeune ministre au monde

La namibienne, Emma Theofilus, 23 ans, a pris fonction le 24 mars dernier en tant que vice-ministre de l’Information et de la Technologie. La plus jeune ministre du monde soulève depuis beaucoup de questions chez les observateurs à propos de son âge et de son expérience dans un poste ministériel qui symbolise plus le couronnement d’une carrière que son éclosion. Interrogée par les médias, Emma répond sans sourciller:

Je ne pense pas que je suis spécial, mais je ne pense pas que je suis inexpérimentée. Je pense qu’être jeune ou femme n’a rien à voir avec ma mission. Tout ce que je me fixe comme objectif et tout environnement dans lequel je veux travailler, je peux le faire; la question de l’inexpérience ne tient pas la route“.

La jeune femme cooptée par le président Hage Geingob est titulaire d’un Bachelor en Droit de l’Université de Namibie et d’un diplôme en féminisme africain et étude de genre de l’Université d’Afrique du Sud.

Avant sa nomination, Theofilus était employée en tant que juriste au Ministère de la justice où elle s’occupait de la rédaction de rapports sur les droits de l’homme ainsi que de la mise en œuvre de la stratégie des droits de l’homme de la Namibie. Activiste des droits de l’homme, elle a également été secrétaire de l’Organisation nationale des étudiants namibiens (Nanso) entre 2015-2017, ancienne maire adjointe de Windhoek (2013-2014) et, durant la même période, a siégé au Parlement des enfants jusqu’en 2015, en tant que vice-présidente puis présidente. Le jeune députée est également membre d’AfriYan – un réseau de jeunes composé de jeunes d’Afrique orientale et australe, qui promeut l’éducation sexuelle, les droits et les problèmes auxquels sont confrontées les petites filles.

Fille de policiers, Emma est un produit de l’école primaire publique namibienne. Native de Windhoek, elle a fait son cursus secondaire au lycée Khomas.