PUBLICITÉ

Mali – Corruption et enrichissement illicite : Amadou Baïba Kouma, activement recherché !

Mali : Corruption et enrichissement illicite : Amadou Baïba Kouma, activement recherché !

Comme nous l’écrivions, il y a de cela quelques semaines, pour une affaire de ristournes détournées, il a été interpellé puis mis sous mandat de dépôt avant d’être conduit à la Maison centrale d’arrêt de Bamako, où il séjourne depuis plusieurs mois. Pendant ce temps, un de ses complices, Amadou Baïba Kouma, se la coule douce au Canada.

Il a beaucoup été question, il y a quelques mois de cela, de l’imitation, par Bakary Togola, de la signature du Président-directeur général de la Compagnie malienne pour le développement des textiles (CMDT). En réalité, d’imitation, il en a été question de la part du très controversé président de l’APCAM, sauf qu’il ne s’agissait pas exactement de la signature de Baba Berthé, mais de son paraphe

Et cette opération délictueuse a eu lieu, il y a un peu plus d’une année, avant que le patron de la Compagnie malienne pour le développement des textiles ne porte plainte pour, a-t-on appris, obtenir l’annulation desdits documents en juin 2019. Mais, comment en est-il arrivé là, le tout-puissant «ami et défenseur des paysans», le fameux Bakary Togola ?

Il s’agissait, nous le rappelions dans un précèdent article, d’un marché relatif à la fourniture d’insecticides pour les paysans. La promesse de l’attribution de ce marché avait été faite par le président de l’APCAM à un certain Amadou Baïba Kouma (celui-là même dont le nom avait été cité, déjà en 2014, dans la fameuse et scandaleuse affaire de fournitures de matériel à l’armée malienne).

Lequel, à son tour, a vite fait de verser à M. Togola la coquette somme de plus de 4 milliards de nos francs, en guise de commission anticipée. Malheureusement, pour nos deux compères, au bout du processus, les choses se sont passées autrement et c’est quelqu’un d’autre qui a bénéficié du marché. Il fallait donc créer le besoin pour contenter celui qui avait mis plus de 4 milliards dans la cagnotte, Amadou Baïba Kouma.

Confiné au Canada

Amadou Baïba Kouma est aussi cité, ainsi que d’autres complices, dans l’affaire dite de l’achat de l’avion présidentiel et des équipements militaires, mais n’a jamais été inquiété et vaque, depuis, librement, à ses occupations. Plus pour longtemps, malheureusement pour lui. Son interpellation et sa mise sous mandat de dépôt que son retour au Mali (il serait bloqué à l’extérieur pour cause de fermeture de frontières-COVID19).

Rappelons qu’Amadou Baïba est de ceux qui, les premiers, ont compris le business des équipements militaires et qu’il en a été très fortement encouragé par des barons sous l’ère Alpha, déjà. Il a bénéficié de quasiment tous les marchés de dotation de l’armée et, même, d’achats d’armes et autres. La surfacturation, il la connaît. Les dessous de table, il en est mordu. D’ailleurs, il n’est pas que dans le militaire. Il est aussi dans l’agro-business. Son nom est cité dans plusieurs dossiers sales au niveau de la CMDT et de l’APCAM.

Il se dit que c’est pour lui que Bakary Togola a imité le paraphe du patron de la CMDT, Baba Berthé, dans le cadre d’un dossier de passation de marchés et à l’insu de ce dernier. À suivre.

Moussa Touré