PUBLICITÉ

Mali: Alpha Condé a-t-il envoyé des hommes à Bamako pour aider IBK ?

CONAKRY-Au Mali, le président Ibrahim Boubacar Keita, (élu en 2013 et réélu en 2018 pour 5 ans) fait face à une contestation sans précédent.

Le mouvement du 05 juin guidé par l’imam Mahmoud Dicko réclame sa démission. Les manifestations de la semaine dernière ont fait une dizaine de morts et de nombreuses institutions ont été saccagées.

Dans ce contexte de climat tendu, des rumeurs selon lesquelles des militaires venus de la Guinée ont traversé la frontière de Kourémalé. La polémique enfle depuis. Ce lundi 13 juillet 2020 le ministère de la Défense à travers sa Direction en charge des relations extérieures a apporté des précisions de taille.

« La Guinée n’a pas besoin de déployer en cachette des soldats supplémentaires au Mali. Elle est présente en permanence sur ce terrain depuis… 2013 avec d’abord une compagnie de 145 soldats (dispositif Nimba) puis à partir de 2015 avec un bataillon (opération Gangan) de 850 combattants surentraînés et suffisamment équipés. Sous bannière des Nations-Unies », a précisé Aladji Cellou Camara, le porte-parole du ministère de la Défense.

Affaire à suivre…

Africaguinee.com