PUBLICITÉ

Communiqué sur la supposée localisation du téléphone de Soumaïla Cissé dans un bunker à Sebenikoro : le parti URD donne-t-il raison au journal ”Le Sphinx” ?

A la suite de la parution du vendredi 17 Juillet du Journal ”Le Sphinx’ affirmant la présence de Soumaïla Cissé dans un bunker à Sebenikoro, le parti de la poignée de main, l’Union pour la République et la Démocratie à travers un communiqué a interpellé  le président de la République qui selon lui est  le seul à savoir  les informations liées à l’endroit où se trouve le chef de l’opposition. L’URD soutiendrait-il  les affirmations de l’un des canards les plus réputés du Mali malgré l’absence d’aucune précision sur le lieu exact où se trouve enfermer la deuxième personnalité politique du Mali.

Depuis le vendredi dernier, les proches, les sympathisants et ami de l’homme s’interrogent sur la véracité de ce qui a été  écrit dans les colonnes de l’un des meilleurs journaux d’investigation du Mali concernant la localisation du téléphone de Soumaïla Cissé dans un bunker à Sebenikoro.  Serait-elle une manœuvre pour tenter d’amplifier les manifestations en cours pour la démission du Président IBK par le ralliement des proches et amis de Soumaïla Cissé au mouvement contestataire?

En effet, cette inquiétante révélation du Sphinx survient à un moment où tout semble presque cuit pour un Président dont le règne semble sérieusement menacé par la rue  demandant son départ de la présidence. Ce communiqué relatif à cette publication de la part de l’URD serait sans doute une mise en garde contre toute atteinte à la vie du chef de file de l’opposition malienne. Un document qui donne certainement raison à l’hebdomadaire d’investigation malgré les assurances du chef de l’État qui a affirmé connaître ses ravisseurs tout en ajoutant que ce dernier retournera bientôt saint et sauf auprès des siens.  A la suite de ces propos,  l’Urd estime qu’il apparaît  comme la seule personne ayant  officiellement connu les individus qui l’ont enlevé et espère connaître la période de son retour tant annoncé par le président de la République. Selon ledit communiqué,  cette parution interpelle plus que jamais Monsieur Ibrahim Boubacar Keïta, pas parce qu’il habite à Sebenicoro, mais parce qu’il est censé être le seul que nous connaissons à avoir plus de précisions sur le lieu de détention de l’honorable Soumaïla Cissé.”

Face à de telles affirmations, l’URD dans son communiqué a invité le chef de l’État à préciser le moment de sa libération ou le processus qui est à l’origine du blocage de son retour parmi des proches et militants de son parti

Ben Chérif