PUBLICITÉ

COMITE DE PILOTAGE DU FAFE : La ministre Bintou Founè relance les activités

La journée du mardi 29 Décembre , le CNDIF a abrité le comité de pilotage du FAFE. Une activité bilan qui met fin à un arrêt des choses sous l’ère de l’équipe sortante.
Pour l’occasion , les administrateurs étaient accompagnés de Mme Kanté Fatoumata Diankoumba. La directrice du FAFE recevra la ministre de la femme dans un cadre convivial. Cette dernière fera un tour de table afin de se situer sur les différentes entités composant le Comité de pilotage.
La ministre Bintou Founè Samaké s’est dit honorée de pour procéder à l’ouverture de la 9ème réunion statutaire, du Comité de Pilotage. Seul exercice du genre au niveau du FAFE , l’ordre du jour a porté sur le compte-rendu de la 8ème session du Comité de Pilotage du FAFE ; L’état de mise en œuvre des recommandations de la 7ème session; Le rapport annuel d’activités 2019 ; Les actions menées en 2020 par la Cellule Technique du FAFE et les objectifs de 2021.
Si les activités étaient rares entre 2019 et 2020 , le FAFE aura atteint ses cibles à travers son partenariat avec les ONG et entités engagées pour la promotion de famille et des couches vulnérables. Ainsi , la ministre confiera que le guichet 1 dédié aux femmes entrepreneurs, a été boosté grâce aux conventions de partenariat de financement avec la Banque Nationale de Développement Agricole (BNDA) et les SFD SORO YIRIWASO, BEREBEN et NYONGONDEME SOBA.
Le guichet 2 sera porté sur les partenariats avec les ONG qui appliqueront la politique du Fonds d’Appui à l’Autonomisation de la Femme et à l’Epanouissement. Une façon de toucher les populations à la base dans le carcan local. Par contre , l’enregistrement des naissances ; la prise en charge des enfants en situation de rue et de mendicité ; l’accompagnement des filles migrantes en détresse ; la prise en charge des enfants affectés par la crise sécuritaire ou la sensibilisation sur la santé reproductive et sexuelle des adolescents(es) ont été l’affaire du guichet 3.
Mme Bouaré Bintou Founè a donc insisté sur l’appréciation sans complaisance des acquis du FAFE . Les enseignements tirés serviront de boussole dans la formulation des perspectives pour l’année 2021. Pour sa part, la ministre réitère ma disponibilité à accompagner dans le suivi et la mise en œuvre des recommandations pertinentes qui seront formulées suite à cette session 9.
Il s’agit bien d’un ouf de soulagement pour les administrateurs, quand il s’avère que la 8ème session s’est tenue depuis juillet 2019. La négligence de cette entité déterminante du département par le cabinet d’alors a provoqué un coup de ralenti, enfoncé par le covid 19 en 2020, qui auront raison de la feuille de route de la Direction du FAFE.
La transition compte reprendre la dynamique lancée par IBK qui avait activité le FAFE. Une bouffée d’oxygène pour les femmes du monde rurales ainsi que celle aux revenus modestes qui ambitionnent de générer des activités lucratives à une échelle réduite !