PUBLICITÉ

MINISTERE DES DOMAINES DE L’ETAT : La Direction nationale était piétinée par l’ACI !

Après la clôture de l’exercice 2020 , le secteur des domaines respire. La fin de mission de Mamadou Tieni Konaté permet de revoir à la hausse les ambitions financières mises à mal (en partie) par ce dernier.

La tutelle de la Direction Nationale des Domaines a enlevé une grosse épine du pied lors du dernier conseil des ministres de 2020.  Faisant office de meilleure élève parmi les services d’assiette , ce service rattaché mobilisait déjà en Décembre 2019 , environ 85 milliards.

S’il est clair que pour cette année, il faudra s’attendre à un  total à la baisse des entrés financières, les raisons restent souvent insoupçonnées. D’une part , le covid 19 a mis à mal l’économie mondiale dont celle du Mali qui a subi de fortes restrictions. Bien que la récession soit là à un moment où le trésor avait des difficultés depuis 2 ans , l’Agence de Cessions Immobilères (ACI) tient sa part de responsabilité.

Durant tout son mandat , le PDG limogé pour piètres résultats a longuement tiré vers le bas Direction Nationale des Domaines. Mamadou Tieni Konaté a cumulé , un déficit de plus de 2 milliards CFA du fait d’une gestion “controversée” et “arbitraire” de l’Agence de cessions immobilières (ACI).

Malgré la restructuration qui a amorcé sa nomination , les contre-performances ont déteint de façon décroissante sur la Direction Nationale des Domaines. Il faut rappeler que la DND a été sevrée des opérations de vente et de cession d’immeubles relevant de ses attributions. Rôle où Mamadou Tieni Konaté aura cumulé des faux deals.

Le redressement en vue désormais, en plus d’une revue des choses suite au contexte sanitaires . On sera situé par la tutelle lors de session budgétaire au CNT lors de l’approbation de la loi des finances à l’endroit des Conseillers.